Sunday
Mar012015

Clean Up Day Australia

We were there bright and early with the kids scouts group involved in with the Clean Up Day.

Amazing to see what we can collect in just a couple of hours in a pretty clean suburb of Brisbane. It feels great to do some good.

Saturday
Feb282015

Et de 9!

Clea a 9 ans!

Meteo parfaite pour faire la fete avec les copines, au parc puis a bord.

Et pour finir, notre fameux gateau a chocolat qui fond dans la bouche (dixit Clea)

Thursday
Feb192015

An amazing trip for Victor

This year seems to be a very interesting one as there is a school trip to Base Camp, Himalaya, Nepal. We just received our physical program to prepare for the trip; 3 runs a term, a few day hikes, running up stairs and altitude training. The problem is, this trip is quite expensive! That means I'm really going to need to contribute and get a job!

HOwever, it seems more and more real now. Just a few days ago, we started buying few stuff to prepare for the Base Camp trip. The saleman went ther ethree times and gave me some tips. Here are the Sstuff I still will need to buy appart from special shoes and clothes: Lip balm x3 as I might get real dry and craked lips there, hand wash, toilet paper (apparently the toilet paper there is real rough so I'll be able to swap a few sheets of it for food or a few cents ๐Ÿ˜„)and good sock.

I have started getting a few jobs: gardening over the weekends and holidays, selling books and food at a market, helping out at a holiday gym program for kids, washing boats and baby sitting.

There are about twenty kids coming on the trip and two of them are my friends. One even is a scout! (I hope it counts for badge work!)

Bye for now, VICTOR

Wednesday
Feb182015

Bad weather on its way

The Bureau of Meteorology says: "A tropical low lies over the central Coral Sea. It is expected to shift towards the south southwest during today and Thursday, possibly intensifying to a Category 1 cyclone before crossing the east Queensland coast". ..that us!

Lots of rain is expecting (400mm) bringing some flash flooding. Associated with the high tide that could lead to possible riverine flooding.

We'll double check our mooring lines, close the hatches tightly. The weather has being really wild for the last few months so we should be prepared.

Sunday
Feb152015

Nouvelle rubrique radio: "La Terre a mal"

Comme toujours en podcast sur le site de 4EB (selectionner French).

La Terre a mal

Cela fait un petit bout de temps que je ne suis pas venue vous parler d’ecologie. Comme nous sommes encore en cette periode de l’annee ou nous pensons a nos bonnes resolutions, il serait bien d’en inclure au moins une toute speciale pour la Terre. Effectivement la Terre va mal, mais nous, individuellement, collectivement et civiquement nous pouvons non pas la guerrir totalement, mais aider a apaiser ses maux divers et varies.

Alors de quoi la Terre est-elle malade?

On sait bien sur tous plus ou moins qu’il y a un probleme. Mais comment l’identifier?

Une equipe de 18 chercheurs internationaux et independants ont defini en 2009 la notion de limite planetaire, c’est-a-dire qu’ils ont indentifie les seuils de 9 criteres environnementaux fondamentaux a ne pas depasser si l’on souhaite que l’etat du Systeme Terre ne bascule pas dans un etat de non retour.

5 ans plus tard ces memes chercheurs ont publie un suivi de cette etude qui montre que malheureusement 4 des 9 limites ont deja ete depassees ou sont en cours d’etre franchies tres prochainement.

Sans entrer dans des details trop specifiques ou scientifiques, je vais essayer de vous expliquer quelles sont ces limites que nous avons atteintes.

Il s’agit tout d’abord du changement climatique associe principalement a la teneur dans l’atmosphere en dioxide de Carbone aussi appele CO2. On a tous entendu parler de rechauffement climatique (et vues les fortes temperatures que l’on a depuis quelques mois a Brisbane on ne le remettra pas ici en cause). Le fameux dioxide de carbone present naturellement dans l’atmosphere absorbe l'énergie solaire puis la relibère dans l'atmosphère, en s’aditionnant elle cree ainsi l’effet de serre qui maintient la Terre plus chaude qu'elle ne le serait en l'absence de ce processus. Cet effet de serre est un processus normal et indispensable a la vie a la surface de la terre. Neanmoins, il est facile de comprendre que plus on a de CO2 plus l’effet de serre est important. Cette concentration en CO2 n’a cesse d’augmenter drastiquement depuis le debut de l’ere industrielle. Cette concentration est actuellement au milieu d’une zone appelee zone “rouge”. Les concentrations de cette zone critique varient de 350 et 450ppm. Les teneurs d’aujourd’hui sont d’environ 400ppm et expliquent les risques dommageables que l’on observe actuellement. Ces risques, tels que les canicules et les secheresses en Australie, sont plutot localises. Au dela de 450ppm, ces risques, bien sur irreversibles, toucheront toute la Terre. L'exploitation massive de combustibles fossils (petrole, charbon etc) associee la rarefication des forets qui absorbent le CO2 (modification de la couverture des terres) est la principale cause cette augmentation de CO2 dans l’atmosphere et donc du rechauffement climatique.

Ces changements climatiques provoquent irremediablement d’importantes variations qui touchent les etres vivants, que ce soient les especes animales ou vegetales. Malheureusement de bien nombreuses especes (et pas que les ours polaires) n’arrivent pas a s’adapter a ces hausses de temperatures (qui pourtant nous semblent minimes) et l’on constate une veritable erosion de la biodiversite, c’est a dire du nombre d’especes vivantes qui disparaissent. Perdre des especes est un processus biologique tout a fait normal au cours des temps geologiques. Mais la perte de la biodiversite est actuellement 10 a 100 fois plus rapide que le taux normal. Ces importantes disparitions ont des impacts majeurs par exemple au niveau de l’espece humaine (je vous ai deja parle par exemple des abeilles qui disparaissent et empechaient donc la polinisation de nombreuses especes de plantes). Il ne faut pas oublier que lorsqu’une espece disparait, c’est tout un ecosysteme qui est affecte et toute la balance ecologique s’enreille. Prennons comme exemple le milieu marin. Alors qu’il etait plus ou moins preserve pendant de longues annees, la peche intensive, l’aquaculture, les pollutions chimiques, les exploitations d’hydrocarbures et minieres, les rejets de dechets, le rechauffement climatique etc, font qu’aujourd’hui ce milieu marin est fortement detraque. A tel point que l’on decrit cette erosion de la biodiversite comme une extinction massive qui aura comme on l’imagine des repercussions enormes sur toutes les populations qui vivent des produits de la mer.

La 3eme limite atteinte concerne la changement radical de l’usage du sol, cela prend en compte essentiellement la deforestation surtout des regions temperees mais aussi l'etalement urnin, l'erosion, la regression et la degradation des sols ou encore la desertification.  On estime ainsi qu’il faudrait conserver 75% du couvert forestier dans les zones auparavant forestieres. Au niveau mondial, le taux de conservation des forets est bien inferieur a ces 75% et n’est estime qu’a a peu pres a 60%. On pense tous ici a l’Amazonie mais en fait c’est surtout en Afrique Equatoriale et en Asie du Sud que l’on defriche le plus.

Enfin, la derniere limite atteinte est un peu moins connue et correspond a la quantite de phosphore presente dans les sols (en general sous forme de phosphates). Ce phosphore est naturellement present dans les sols en faibles concentrations et est essentiel pour la croissance des vegetaux. Les dejections animales dans les zones d’elevage, l’erosion des sols charges d’engrais phosphores dans les zones d’agricultures intensives, plus les phosphores venant des lessives ou d’autres dechets humains s’accumulent dans les sols qui deviennent ainsi sature en phosphore. Ces grandes quantites de phosphore sont ensuite deversees au niveau des cours d’eau et provoquent ce que l’on appelle une “hyperfertilisation” des milieux aquatiques.

La Terre est heureusement capable d’absorber sans dommage un grand nombre de changements, mais certains sont devenus tels que les limites d’un non retour semblent avoir ete atteintes au niveau de certains facteurs.

Ca, c’est l’Etat notre tres chere Terre.

Alors que pouvons nous faire?

Vous ne vous sentez peut-etre pas concernes du tout par la concentration du phosphore dans les sols ou par la perte de la biodiversite. Pourtant on est tous un peu responsables. On peut continuer a faire l’autruche, laisser le climat se rechauffer, la biodiversite declinee et l’environnement se polluer mais on peut aussi au quotidien agir, chacun a son echelle, chacun avec ses petits moyens. C’est a nous tous de consommer moins mais mieux : moins d’energie, moins d’eau, moins de mauvais produits, mettre en place l’echangeable, le reutilisable, l’ecologique, l’organique etc.

N’attendonc plus et agissons!