Monday
Mar302015

Nouvelle rubrique radio sur Anita Conti

Anita Conti, la “Dame de la mer”

Anita Conti est nee Caracotchian en 1899 d’une famille plutot aisee. Son pere est medecin et avec ses parents elle voyage tres souvent. Lors de la 1ere guerre mondiale, elle passera son adolescence a l’ile d’Oleron ou elle se decouvre une passion pour la photo. C’est aussi a ce moment la qu’elle se perfectionne en reliure d’art qui sera d’ailleurs son premier metier. A cette epoque, ses reliures de cuir sont tres remarquees et reconnues et elle accumule plusieurs prix internationaux. Son travail de relieur et de teinte de cuir est meme salue par Pierre Mac-Orlan.

Assez jeune, elle se marie avec un diplomate. Neanmoins elle dit qu’elle n’a pas besoin de son mari et lui apparement n’a pas besoin d’elle non plus. Il semblerait aussi qu’une femme mariee avait a l’epoque plus de libertes qu’une femme celibataire. Elle n’a ainsi pas divorce.

Dans les annees 30, connaissant differents armateurs, elle embarque pendant des mois  sur des chalutiers pour y faire ses premiers photo-reportages. A cette epoque il etait rare qu’une femme embarque ainsi sur des bateaux de peche. On imagine facilement la reaction de certains marins. Certains capitaines de chalutiers la trouvait parfois envahissante car elle voulait montrer au mieux possible la vie a bord et n’avait peur de rien. Elle pouvait ainsi monter au mat pour avoir des meilleurs points de vue pour prendre ses photos. C’est apres avoir embarque sur ces navires de pêche à la morue ou au hareng qu’Anita Conti publie ses premieres notes sur le dur metier de pecheurs  dans une serie d'articles pour le quotidien La République.

Retracant tres sincerement la vie a bord, elle se demandera si « Dans un temperament de journaliste l’essentiel n’est-il pas la puissance de generosite ?» Elle aquiert tres vite une excellente reputation a bord et les marins la considere plutot comme une grande soeur qui represente a bord un peu la famille de chacun. Elle a aussi la reputation de ne jamais se plaindre, de ne jamais avoir froid, ni faim et ni sommeil, comme tout mousse a bord.

Edouard Le Danois, alors directeur de l'Office Scientifique et Technique des Peches Maritimes (ancetre de l'Ifremer), l'invite en 1933 au lancement du nouveau navire de recherche oceanographique, President Theodore Tissier. Elle est engagee, en 1935, comme "personnel auxiliaire complementaire". Elle n’est plus que journaliste mais devient veritable oceanographe. Elle part ainsi observer, noter, etudier les techniques de peches, tracer des cartes, etudier les fonds, la temperature des eaux, la salinite ou encore la profondeur des zones de peche. Ses etudes et ses rapports permettront de repondre a certaines interrogations et problemes notes lors des campagnes halieutiques.

Jusqu’a la, elle menait avec succes ses deux carrieres de front: reliure et photo-reportage. Toutefois, au debut de la 2nde guerre mondiale, elle laisse tomber la reliure et ses photo-reportages se couplent d’etudes de plus en plus scientifiques sur les pecheries.

En 1939, Anita embarque sur le chalutier a vapeur Vikings, pour une campagne morutiere en mers de Barents et au Spitzberg. Durant cent jours de mer, elle partage la vie d'un equipage de cinquante hommes. C’est la premiere femme embarquee dans une telle champagne de peche et dans des regions reputees si difficiles.

Elle ecrira dans son journal de bord de l’epoque pour legender une des photos prises lors de cette campagne:

« Photos dans le poste d'équipage. Invraisemblable décor éclairé sur chaque bord par les deux yeux pâles des hublots. Les couchettes paraissent creusées dans la paroi. Au centre, une table, où dans le plus fantastique désordre sont serrés cafetières, tasses, phonographe, épluchures, tabatières, et vêtements en boule. Sur les bancs, des hommes harassés, le dos arrondi par la lassitude, sont assis, effondrés plutôt. [. ..] Des hommes ? Non. Pas tout à fait. Des êtres privés de leurs familles, des corps empaquetés de vêtements, et qui n'ont plus de visible que des mains et des visages, et dans les visages quand il fait grand froid, ne vivent vraiment plus que les yeux. ..Alors des hommes qui ne sont plus que des gestes, et des regards, enfermés entre ces tôles de métal portées par deux cent cinquante chevaux-vapeurs, ces hommes-là, qu'ils soient d'intelligence ouverte ou d'énergie obstinée, qu'ils soient de pensées délicates ou grossières, sont toujours en quelque sorte, dédoublés. Leurs âmes sont ailleurs.
Au-dessus de nous, l'espace. Au-dessous, un miroir :
Et Vikings marche avec son cercle. N'existe sur la mer ni passé, ni futur : La trace des sillages s'efface. Il y a l'éternelle seconde qui est le centre, et l'horizon poursuivi recule, et rien, jamais, ne s'arrête. »

A l'approche de la guerre, les credits de recherche ne permettent plus de financer de telles campagnes. Anita Conti va alors embarquer pour la Marine nationale sur des drageurs de mines en mer du Nord et en Manche. Elle prend une part active aux operations de deminage a Dunkerque. Elle fut la aussi la premiere femme a embarquer sur un navire militaire.

La penurie de poisson en France lors de la guerre (due a l’interdiction de pecher en Atlantique nord) la mene au large des cotes africaines ou elle etudie de nouvelles pecheries, de nouvelles techniques de conservation du poisson, fait de nouvelles cartes des fonds etc.

En 1943, le gouvernement d’Alger lui confie la mission d’etudier les peches traditionnelles et de perfectionner leur developpement dans le but d’ameliorer le régime alimentaire des populations locales. Elle prospecte les cotes, les marigots et les estuaires. Elle traque les poissons-scies, les requins, qu’elle appelle “Ces Geants des mers” mais qui regorgent de valeurs nutritives indeniables. Elle dira d’ailleurs que "Leur chair est excellente si on la fume, leur foie est aussi riche que celui de la morue...". En 1946, elle tentera de creer une pecherie de requins a Conakry en Guinee.

En 1952, à 53 ans, nouvelle grande aventure. Anita Conti embarque cinq mois a bord d'un chalutier de la Grande-pêche (a la morue) sur les bancs de Terre-Neuve. Elle va partager le quotidien des marins qui ne savent pas qu’elle est aussi un écrivain. Un an plus tard paraitra “Racleurs d'océans”, un magnifique  maritime.

En fait, des les annees 1940, elle s'inquiete des effets de la peche industrielle sur les ressources halieutiques. Elle est contre le fait de “vouloir bourrer la cale et revenir en chalutier vainqueur au port” Tres justement, elle clame aussi que l’ocean ne peut pas continuer a fournir tant de poissons. Elle se battra aussi contre le gachis des faux poisons c’est-a-dire ces poisons non voulus peches et rejetes a la mer, tel que le poisson-sabre. Elle sera aussi accueillie pendant deux ans au Musee Oceanographique de Monaco par le commandant Cousteau.
Elle continuera jusqu’a la fin a clamer une meilleure utilisation des oceans.

Elle mourut a 98 ans, a Douarnenez, la nuit de tempete de Noel 1997.

Elle laisse une incroyable source d’information, des milliers de photos, de nombreux textes et poemes. Il a ainsi fallu plus de 10 ans pour simplement archiver son impressionnant travail. Entre autres:

Racleurs d'océans

Géants des mers chaudes

L'Océan, les Bêtes et l'Homme ou l'ivresse du risque

Wednesday
Mar112015

Triste pollution plastique

Triste pollution plastique

(Poême de Victor inspiré par un devoir du CNED)

 

Ce qui me dégoûte

Quand dans la ville je marche

Est le plastique sur les routes

Sur les trottoirs et sous les arches

 

Quand on fait la fête, il faut qu’on arrête

De laisser des ballons s’envoler dans l’air

Pour ensuite polluer terres et mers

 

Cela devient plus tard vraiment catastrophique

Pour les poissons, pour les tortues

La chaîne alimentaire est tout tordue

Arrêtez de consommer tout ce plastique

 

Agissons ensemble pour une fois

Pour arrêter la pollution plastique

S’il vous plaît, rejoingnez-moi

Pour sauver le monde d’une fin horrifique

Arrêtez de consommer tout ce plastique

 

Monday
Mar092015

Bon voisinage

Je vous presente Jonathan, notre voisin de palier

Saturday
Mar072015

Emission radio: deux produits economiques, ecologiques et tout simplement magiques

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude qui a pour formule chimique NaHCO3, est présente sous forme de poudre blanche. Nous pouvons le retrouver sous des appellations differentes comme le bicarbonate de sodium, l'hydrogenocarbonate de sodium ou le carbonate acide de sodium. Il est aussi parfois appele Sel de Vichy, car c'est le mineral principal de l'eau de Vichy. Il se trouve dans toutes les grandes surfaces et ne coute que quelques $.

Les avantages du bicarbonate de soude :

  • Il ne provoque pas d’allergie
  • Il est comestible (notament uniquement sous la forme de bicarbonate de soude alimentaire qui est plus pur)
  • Il est non toxique
  • Il est biodégradable
  • Il ne contient pas de conservateur
  • Il est, chose non negligeable, tres économique (Quelques $ la boite)

Le bicarbonate est un produit tres polyvalent… et c’est ce qui fait une partie de son intérêt. Il est possibile d'utiliser le bicarbonate de soude de 5 façons différentes : en poudrem en pate, en solution, en pulverisation (ou vaporisation) et en melange. Lorsqu’on le melange avec de l’eau chaude, son efficacite est meme amelioree.

En pate: 3 volumes de bicarbonate pour 1 volume d’eau

En solution: le dosage varie en function des usages. Par exemple: 3 cuilleres a soupe /litre

En melange  par exemple avec du vinaigre blanc: il va alors reagir en moussant, avec de l’huile d’olive, du savon liquide etc...

Quelques utilisations:

A la maison/menage: Dans le lave vaisselleou  le lave linge : adoucit et permet d’utiliser la moitie de detergent. Permet aussi de desodoriser (ex les chaussettes ou les vetements de sport après utilisation). Pour assainir les tapis ou les matelas. C’est un excellent antibacterien et anti acarien. Pour neutraliser les odeurs par exemple de cigarette ou dans les placards ou les poubelles. Pour faire briller les verres ou l’argenterie. Comme pate a recurer au lieu d’utiliser l’equivalent d’un cif. Pour prevenir de la formation de tarter. Pour nettoyer les canalisations. Pour assainir l’aspirateur…

Dans la cuisine : Pour monter/alleger les gateaux. Pour laver les fruits et legumes. Pour garder la couleur des legumes cuits. Pour des purees onctueueses. Pour ne pas avoir les odeurs lors de la cuissons des choux. Pour alleger la fondue au fromage. Pour rendre les blancs en neige tres fermes. Pour neutraliser les odeurs du frigo. C’est un excellent degraissant et anticalcaire. Il est parfait pour nettoyer les fonds de casseroles brules ou les residus de caisson. Pour laver les en plastique

Au jardin : Pour nettoyer les dales ou pour desherber les allees de graviers. Pour garder plus longtemps les fleurs coupes. Peut-etre utilise en bio-pesticides : contre les moisissures ou les champignons sur les plantes…

Hygiene/ sante : Comme deodorant (pate). Pour un bain relaxant. En gargarisme. Pour se brosser les dents: les blanchir et lutter contre les mauvaises odeurs. Pour nettoyer les brosses a dents en profondeur (action antibacterienne). Pour la gorge irritee. Contre les poux ou les pellicules..

Animaux : Pour les cages des oiseaux ou la litiere des chats. Lors du shampoinage des chiens.

Le vinaigre blanc

Mon autre roduit magique du jour est le vinaigre blanc, lui aussi etant un produit ecologique et d’entretien redoubtable et qui ne coute pas cher.

Le vinaigre blanc est fabriqué industriellement en étant obtenu par acétification d’alcool de betterave ou de maïs (transformation de l’éthanol en acide acétique). Le produit peut aussi être fait par simple dilution d’acide acétique pur dans de l’eau, jusqu’à obtenir 6 ou 8 % d’acide ( % indiqué sur l’étiquette).

La découverte du vinaigre est  très ancienne, elle est sans doute accidentelle et

concomitante à celle du vin (vers  10 000 ans avant J.C.). Laissé à  l'air libre, celui-ci se transforme rapidement en vin aigre,  d'où son nom de vinaigre.

Les Romains lui attribuaient des propriétés médicinales. Ils s’en servaient pour purifier leur eau, pour ses propriétés antiseptiques ou pour conserver des aliments.

Grace a son action non toxique et a son acidite (ph de 2-3), les usages du vinaigre blanc dans la maison sont tres varies:

  • comme désinfectant (électroménager, toilettes, surfaces de la cuisine et de la salle de bain…)
  • comme désodorisant (à vaporiser dans les toilettes, les poubelles)
  • comme anti-calcaire ( joins, robinet, éviers, bouilloires, carafes, cafetières, casseroles, toilettes, lave-linge, lave-vaisselle
  • comme assouplissant pour le linge,
  • comme détachant et anti-moisissure,
  • comme nettoyant (vitres, miroirs, cuivre, carrelages, argenterie et… jouets de bébé (le vinaigre blanc est inoffensif car adapté à l’usage alimentaire)
  • comme désherbant

Il s’utilise a froid ou egalement chaude ou tiede pour une action plus forte. Le vinaigre blanc est aussi un excellent degraissant, comme detachant il elimine les microbes et remplace l’utilisation d’eau de Javel si mauvaise pour l’environnement…

Sunday
Mar012015

Clean Up Day Australia

We were there bright and early with the kids scouts group involved in with the Clean Up Day.

Amazing to see what we can collect in just a couple of hours in a pretty clean suburb of Brisbane. It feels great to do some good.